Une infrastructure Fiable et sécurisée
Confidentialité - Efficacité
Des données Détaillées et précises

Calendrier des événements

Juillet 2017
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Actualités


    La mise en paiement des dividendes des actions de la société BIOPHARM spa au titre de l’exercice 2016 s’effectuera le 31 juillet 2017 à raison de 66,00 DA par action. La date de détachement est fixée au 11 juillet 2017.   Lire la suite...

Coopération internationale

Glossaire

 

A

Action : Titre négociable représentatif d'une fraction du capital d’une société. L’action confère à son détenteur un droit de propriété sur l’actif net de la société et permet de participer au bénéfice, proportionnellement à la part du capital détenu. Elle donne aussi à son détenteur une série de droits : le droit à l’information, le droit de vote, le droit de percevoir les dividendes et le droit au boni de liquidation. Les actions peuvent être cotées en bourse, mais pas obligatoirement.

 

Action à dividende prioritaire : Une action à dividende prioritaire fait partie de la catégorie des actions dites de préférence (titre hybride) et offre au détenteur de ce type d'action l'assurance que le dividende lui sera versé de manière prioritaire, si l'entreprise dégage suffisamment de résultat ou dispose de suffisamment de réserves pour cela. Cet avantage est parfois donné en échange de la suppression du droit de vote.

 

Action au porteur: Forme de détention d'action qui n'implique pas la communication de l'identité du détenteur du titre à l'émetteur.

Action gratuite : La distribution d'actions gratuites a lieu lors d'une augmentation du capital social par incorporation des réserves. La distribution aux actionnaires se fait en proportion des actions qu'ils détiennent. Cette opération est souvent destinée à accroître la liquidité de l'action en rendant sa valeur unitaire plus faible.

 

Action nominative: Forme de détention d’action qui engendre la communication à l'émetteur, ou à un intermédiaire financier mandaté par lui, de l'identité des actionnaires acheteurs et vendeurs afin qu'ils soient inscrits dans un registre ouvert à cet effet. La forme nominative n'empêche pas les titres d'être cotés en bourse.

 

Actionnaire: Personne détentrice des actions d’une société.

 

Adhérent : Le terme Adhérent désigne tout émetteur de titres ainsi que tout intermédiaire financier, disposant des agréments et autorisations nécessaire à l’exercice de son activité professionnelle dans  le domaine des titres, ayant signer avec Algérie Clearing une présente convention d’adhésion.

 

L’adhérent peut agir en qualité de plein exercice, gérant lui-même ses comptes de titres chez le dépositaire ou en qualité d’affilier sous mandat, ayant confié à un autre adhérent la gestion de ses comptes de titres. Un Adhérent peut décider de faire imputer les mouvements espèces liés à ses opérations sur le compte espèces d’un autre Adhérent, en accord avec ce dernier ; il adopte alors le statut d’Adhérent compensé, la gestion de ses espèces étant confiée à un Adhérent compensateur.

 

AMEDA : Africa and Middle East central Depositories Association

 

ANNA : Association of National Numbering Agencies

 

Agrément : Décision administrative individuelle de contrôle a priori, obligatoire, délivrée par l'autorité publique (direction générale du trésor et/ou la C.O.S.O.B) en vue de l'exercice d'une activité.

 

Appel public à l'épargne: Régime juridique destiné à la protection de l'épargne publique investie en valeurs mobilières. Les sociétés faisant appel public à l'épargne sont celles qui, en ayant recours pour la constitution de leur capital ou le renforcement de leurs fonds propres à l'épargne du public par des moyens divers (titres inscrits à la cote, placement par des sociétés de bourse, de banques ou tout établissement dont l'objet est le placement, la gestion ou le conseil en matière financière ou par publicité ou démarchage), sont soumises à une série d'obligations d'informations périodiques, occasionnelles et permanentes.

 

Augmentation de capital : L'augmentation de capital est une vente d'actions dont le produit revient à l'entreprise, et qui va entraîner un partage des différents paramètres de l'entreprise : droit au dividende, au bénéfice, au boni de liquidation, aux capitaux propres, aux droits de vote entre les différents apporteurs de capitaux. Cette augmentation peut se faire de différentes manières, en numéraire, par rémunération d'apport ou par incorporation des réserves.

 

Autorité de marché: Chargée d'une mission de régulation du marché, dotée d'attribution importantes (pouvoir quasi réglementaire, pouvoir de contrôle et d'enquête et pouvoir de sanction) applicables tant aux marchés qu'aux intervenants professionnels ou non professionnels et bénéficiant d'une certaine indépendance, tant vis à vis de l'Etat que du secteur régulé, en Algérie l’autorité du marché financier est la COSOB.

 

Avis d'opéré: Document adressé par l’intermédiaire financier à son client pour lui confirmer l’exécution d’une transaction. L’avis d’opéré désigne aussi le support via lequel la société de bourse informe le dépositaire du client des caractéristiques des transactions qu’elle a réalisées pour lui (nombre de titres, cours, valeur ….. etc.) afin qu’il valide le dénouement de l’opération. C’est une action indispensable dans le processus d’ajustement préalable au dénouement des transactions.

 

 B

 

Back Office: Désigne la structure chargée des opérations administratives et comptables liées aux opérations boursières.

 

Banque de Règlement : La Banque d’Algérie est l’agent de règlement pour les règlements libellés en dinars algériens, elle comptabilise sur les comptes des Adhérents ouverts dans ses livres, les écritures espèces que lui transmet Algérie Clearing, d’une part, dans le cadre des opérations de règlement et de livraison de titres, d’autre part, à l’occasion des mises en paiement et remboursements décidés par les entités émettrices.

 

Bon de souscription : Le bon de souscription est un titre financier qui permet de se procurer une action ou une obligation à un prix défini d'avance, et pendant une période déterminée. C'est un engagement sans obligation d'achat. Les bons sont des valeurs mobilières de placement. Émis par des sociétés lors d'opération financières et relavant à ce titre de la fiscalité sur les valeurs mobilières.

 

Bon du Trésor négociable : Le bon du Trésor négociable est émis par l'État sous forme d'adjudications hebdomadaires ou mensuelles. Les durées habituelles des bons du Trésor sont 13, 26, 52 semaines, 2 ans et 5 ans. L'intérêt du produit réside, avant tout, dans la qualité de la signature de l'émetteur (la meilleure) et l'important encours des bons du Trésor négociables garantissant une liquidité satisfaisante, même pour les gros volumes. Les investisseurs peuvent y trouver une solution relativement intéressante pour des placements de courte durée.

 

Bourse des valeurs mobilières : Communément perçue comme un lieu d'échange d'actions et d’obligations, une Bourse des valeurs mobilières est un marché organisé et réglementé où se négocient toutes les valeurs mobilières inscrites à la cote.

 

 C

 

Capitalisation boursière : Désigne la valeur boursière d'une société obtenue en multipliant le cours de son titre en bourse par le nombre d'actions composant son capital social. On peut, de la même manière, calculer la capitalisation boursière de l’ensemble des sociétés cotées.

 

Chambre de compensation : La chambre de compensation est un organisme financier ayant pour but d'éliminer les risques de contrepartie sur les marchés dérivés. Concrètement, elle est la contrepartie unique de tous les opérateurs. La chambre de compensation assure la surveillance des positions. Elle exige la formation dans ses livres d'un dépôt de garantie le jour de la conclusion d'un contrat. En cas de perte potentielle d'un intervenant, elle procède à un appel de marge.

 

Chef de file : On appelle chef de file la banque d'affaires chargée de l'organisation d'une opération nécessitant plusieurs établissements financiers, comme dans le cadre des opérations de placement de titres, la banque chef de file est responsable de la préparation et de l’exécution de l’opération. Elle participe au choix du syndicat. L’un (ou deux) des chefs de file tient le rôle de teneur de livre. Il participe également au choix des investisseurs lors de l’allocation des titres.

 

Code ISIN: Numéro d’identification international attribué à chaque valeur. Le code Isin est un code alphanumérique à douze caractères dont les deux premières lettres identifient le pays dans lequel la valeur a été émise (par exemple, DZ pour l’Algérie). C'est le code utilisé par le dépositaire central Algérie Clearing pour identifier les valeurs.

 

Comptes courants de titres: Comptes ouverts chez le Dépositaire central au nom de ses adhérents et retraçant, par valeur et par forme de titres, la totalité de leurs avoirs propres et de ceux de leur clientèle.

 

Comptes titres: Comptes ouverts par les teneurs de comptes au nom des titulaires de titres et retraçant les avoirs de ces derniers en valeurs admises aux opérations du Dépositaire central. Ces comptes titres mentionnent les éléments d’identification des personnes physiques ou morales au nom desquelles ils ont été ouverts.

 

Convention de compte titres: Convention établie à l’occasion de l’ouverture d’un compte titres auprès d’un intermédiaire financier habilité. Elle définit les relations, droits et obligations respectifs du teneur de comptes et de son client. Toute convention doit être signée par chaque titulaire de compte titres. Sont précisés notamment dans cette convention les modalités de transmission des instructions par le client, le traitement des opérations sur titres, l’information donnée aux titulaires et les conditions de rémunération des prestations assurées par le teneur de comptes.

 

COSOB : Commission d’Organisation et de Surveillance des Opérations de Bourse, autorité du marché financier Algérien.

 

Cotation : Il y a cotation d'un titre lors de son admission sur un marché financier. Sa valeur est définie par le marché. L'intérêt de la cotation d'une société est double : elle permet d'avoir accès au marché de capitaux (tant pour l'entreprise qui peut y lever des fonds que pour les actionnaires qui y trouvent une liquidité pour leurs actions) et d'extérioriser la valeur de l'entreprise.

 

Coupon : Le coupon correspond au montant de rémunération (intérêt) versé à intervalles réguliers aux porteurs de titres de créance.

 

Coupon couru: Désigne la fraction des intérêts courus jusqu'une date donnée. Il est obtenu en multipliant le taux d'intérêt nominal par le nombre de jours courus depuis le dernier versement (dernière date anniversaire) rapporté au nombre de jours de l'année.

 

Cours: Prix ou valeur de marché d'une valeur mobilière résultant de la confrontation de l'offre et de la demande sur le marché. Dépendamment du mode de cotation, le cours peut résulter de la confrontation générale des ordres de bourse à un instant donné (fixing) ou des exécutions individuelles enregistrées pendant une séance (continu).

 

Cours de clôture: Dernier cours traité lors de la séance de bourse. Pour les valeurs cotées en continu, le cours de clôture est dégagé d’un fixing de clôture organisé juste avant la fermeture du marché. Le cours de clôture sert notamment à calculer les indices et à valoriser les portefeuilles de titres.

 

Cours de référence: C’est le cours de clôture de la séance précédente. Le cours de référence permet notamment de fixer les seuils maximum et minimum de négociation du jour.

 

Cours d'ouverture: C’est le premier cours coté de la journée qui résulte de la confrontation générale des ordres.

D

 

Date de jouissance d'un titre financier : La date de jouissance d'un titre à revenu fixe est la date à partir de laquelle les intérêts commencent à courir. Elle peut ne pas coïncider avec le jour de versement des fonds prêtés. La date de jouissance d'une action est la date à partir de laquelle les dividendes commencent à courir.

 

Date de valeur : Appliqué à un compte rémunéré, la date de valeur est la date à partir de laquelle une somme créditée au compte porte intérêt lors d'un encaissement. (et inversement pour une somme débitée) Pour un compte à vue, c'est la date à partir de laquelle une somme créditée en compte est disponible.

 

Décote : Il y a décote sur un titre financier lorsque les marchés ne sont pas totalement efficients, c'est à dire lorsque la valeur de marché de ce titre est inférieure à sa valeur actuelle.

 

Dématérialisation: Suppression de la représentation physique des titres, qui autrefois étaient matérialisées par un papier, et son remplacement par une inscription en compte chez un intermédiaire financier habilité. Tous les titres cotés à la bourse des valeurs sont dématérialisés et les flux de règlement/livraison des titres, consécutivement aux transactions en bourse, font l’objet uniquement de jeux d’écritures comptables.

 

Dépositaire central: Société chargée d’une mission publique consistant à assurer à ses adhérents la gestion comptable des titres et à administrer le processus de dénouement des opérations réalisées sur les marchés financiers.

 

Dividende: Fraction des bénéfices distribués aux actionnaires.

 

Dividende : Fraction du bénéfice d'une société distribuée à l’actionnaire. Le dividende constitue le revenu d'une action. Le dividende peut être payé en espèce ou, si les statuts le prévoient, en actions de la société.

 

Donneur d’ordres: Personne physique ou morale qui adresse un ordre d’achat ou de vente, a un intermédiaire habilité, sur des valeurs mobilières en vue de son exécution sur le marché.

 

Droit de souscription: Titre émis lors d’une augmentation de capital en numéraire et qui accorde la priorité de souscription aux titres nouvellement émis aux actionnaires détenteurs du droit de souscription. En souscrivant, l’actionnaire peut ainsi maintenir à un niveau identique le pourcentage du capital qu’il détient, avant et après l’augmentation. Si l’actionnaire ne souhaite pas participer à l’opération d’augmentation de capital, il peut céder son droit sur le marché lorsque le titre est coté en bourse. Seulement, il faut savoir que la période de cotation du droit de souscription est limitée (quelques semaines en général) et qu’au-delà, un droit invendu et non exercé n’a plus d’aucune valeur pour son détenteur.

 

Droit de vote : Exercé lors des assemblées générales d'une société, le droit de vote attaché à une action permet à son détenteur de participer aux principales décisions de l'entreprise. Si une action peut se voir attacher un droit de vote simple, double ou aucun droit de vote, seuls les actionnaires peuvent détenir des droits de vote.

 

Droit à l'information : Droit de tout actionnaire de se faire communiquer les résultats de la société dont il détient des titres (documents sociaux des trois derniers exercices ...).

 

Droit d'attribution : Droit attaché à chaque action et permettant de participer à une distribution gratuite d'actions. Ces droits sont négociables de telle sorte que l’on peut en acheter ou en vendre de manière à détenir la quantité nécessaire pour participer à l’attribution gratuite. Dès son détachement, ce droit est coté sur le marché au comptant.

 

 E

 

Etanchéité des émissions: Le Dépositaire central enregistre dans sa comptabilité l’intégralité des titres composant chaque émission de valeurs admises à ses opérations. La contrepartie de chaque émission de valeurs admises à ses opérations figure dans sa comptabilité au crédit des comptes courants ouverts à ses adhérents pour la valeur en question. Le solde créditeur de ces comptes courants doit, à tout moment, correspondre au total des titres inscrits en compte auprès des teneurs de comptes conservateurs de titres au nom des titulaires.

 

 F

 

Fixing : Le fixing est la technique de calcul du cours d'équilibre d'un titre financier. Ce dernier est obtenu en confrontant les ordres de transaction inscrits au carnet d'ordre (achat et vente). Le prix ainsi obtenu maximise le nombre de transactions.

 

Flottant : Le flottant correspond à la part des actions qui appartient à des investisseurs obéissant à une pure logique financière : acheter quand le cours paraît bas, vendre quand il semble élevé. N'appartiennent pas au flottant les actions d'actionnaires qui les gardent pour des raisons autres que financières : contrôle, attachement familial et qui ont tendance ni à vendre, ni à acheter, mais à garder.

 

Fonds commun de placement : Les fonds communs de placement sont des copropriétés de valeurs mobilières. Le nombre de parts s'accroît par souscription de nouvelles parts et diminue par les rachats effectués par le FCP à la demande des porteurs de parts, à la valeur liquidative calculée au moins deux fois par mois, et hebdomadairement le plus souvent. La gestion du FCP est similaire à celle des SICAV.

 

Fonds de garantie : Le fonds de garantie est destiné à indemniser les clients en cas de défaillance de Sociétés de Bourse (intermédiaires en opérations de bourse). Celles-ci l’alimentent par des redevances.

 

Fourchette : Ecart de prix affiché à l'achat et à la vente sur la feuille de marché d'un titre.

 

Front office: Structure d'une salle de marché chargée de l'exécution des ordres sur le marché.

 

 G

 

Garantie de bonne fin : lors d’une opération de placement de titres, elle constitue un engagement légèrement moins fort que la prise ferme.

 

 H

 

Habilitation: Délivrance d’une autorisation d’exercer un métier au sein d’un marché, après examen des aptitudes et connaissances du candidat. Par exemple, la négociation sur le système électronique de la bourse exige une habilitation fournie par la COSOB.

 

 I

 

Indice boursier: Indicateur statistique qui permet de mesurer de façon synthétique la performance d’un marché boursier ou d’un secteur (indice sectoriel). Les principaux paramètres d’un indice sont : son mode de calcul (capitalisation, moyenne des cours etc.), son échantillon (toutes les valeurs ou un échantillon de valeurs) et sa date de référence (date à partir de laquelle démarre le calcul de l’indice).

 

Introduction en bourse : Faculté de toute société par actions d'introduire une partie de son capital en Bourse, sous réserve de justifier de sa bonne santé et de s'engager à fournir des informations régulières. Les conditions d'admission différente selon le marché sur lequel la société entent se faire coter. Pour une introduction à la cote officielle, la part de capital à placer dans le public est au minimum de 20% et la société doit avoir accompli trios exercices social.

 

Intérêts courus : Quote-part d'intérêts accumulés depuis la date du dernier détachement.

 

Intermédiaires financiers: Sont considérés comme des intermédiaires financiers les banques, les sociétés de financement, les sociétés de bourse, ainsi que les organismes ayant pour objet le dépôt, le crédit, la garantie ou la gestion de fonds et figurant sur une liste arrêtée par COSOB.

 

Intermédiaire de bourse : Toute personne, physique ou morale, intervenant dans la transmission, la négociation ou le règlement d'un ordre sur le marché (Société de Bourse, établissement financier, banque ...).

 

Investisseurs institutionnels: Personnes morales qui placent régulièrement une partie des fonds collectés dans les marchés financiers. Il s’agit notamment des compagnies d’assurance, caisses de retraite, fonds communs de placement ou SICAV et des banques.

 

 L

 

Liquidité d'un marché : La liquidité d'un marché correspond à la possibilité pour un investisseur d'effectuer une transaction au prix affiché et pour un volume important sans affecter le cours du titre. Elle est d'autant plus forte que le nombre de titres admis sur le marché est important et que la fréquence des transactions est élevée. A contrario, un marché peu liquide subira une décote car le risque pris par l'investisseur est plus important.

 

 M

 

Marché de capitaux : Les marchés de capitaux permettent la rencontre entre les agents économiques ayant un excédent de capitaux et les agents ayant des besoins de financement. Concrètement, les entreprises s'adressent aux investisseurs des marchés de capitaux par l'émission d'actions ou d'obligations.

 

Marché de blocs: Marché qui permet d’enregistrer des transactions réalisées par entente directe. Il s’apparente aux marchés de gré à gré car la négociation s’effectue par accord bilatéral sans passer par la feuille du marché central, sans qu’il ne soit pour autant un marché libre. Une opération pour être déclarée sur ce marché doit respecter deux conditions : la quantité de titres doit être supérieure à une taille minimale fixée par la bourse (Taille Minimum de Blocs), et le cours de la transaction doit appartenir à une fourchette de course fixée par la bourse sur la base des conditions du marché central.

 

Marché efficient : Un marché est efficient lorsque le prix des titres financiers y reflète à tout moment toute l'information pertinente disponible. Dans un tel marché, il est impossible de prévoir les rentabilités futures. Un tel marché est également appelé marché à l'équilibre ou marché parfait.

 

Marché réglementé: Marché dont le fonctionnement est régi par une réglementation spécifiant notamment les conditions d’accès, les règles d’admission et de séjour à la cote, et l’organisation des transactions. Marché d’instruments financiers garantissant le fonctionnement régulier des négociations.

 

Marché primaire : Le marché primaire est celui sur lequel les nouveaux titres financiers sont émis et souscrits par des investisseurs ; on y procède donc aux augmentations de capital, au placement d'emprunts obligataires... Il s'agit d'un marché "du neuf "des titres financiers, par opposition au marché secondaire qui en est le marché " d'occasion ".

 

Marché secondaire : Le marché secondaire est celui sur lequel sont échangés des titres financiers déjà créés ou émis (sur le marché primaire). En assurant la liquidité des investissements financiers, le marché secondaire assure la qualité du marché primaire et l'évaluation des titres financiers. Marchés primaire et secondaire sont donc très complémentaires.

 

Montant espèces de références : Il représente le montant dont dispose l’adhérent, son pouvoir d’achat, pour effectuer les règlements constituant la contrepartie en espèces des opérations dont le dénouement est validé par le système de règlement et de livraison.

 

Il s’agit de la partie définie par l’Adhérent, du solde du compte central ouvert par l’Adhérent chez la Banque d’Algérie, partie dédiée à l’enregistrement des mouvements de fonds résultant de ses opérations traitées par le dépositaire.

     

A l’issue de chaque traitement de dénouement, le dépositaire communique à la Banque d’Algérie, les écritures espèces à imputer sur les comptes des Adhérents.

 

 O

 

Obligataire : Porteur d’obligations.

 

Obligation : Une obligation est un titre de créance négociable représentatif d'une fraction d'un emprunt émis par une entreprise, une entité du secteur public ou l'Etat. En tant que créancier d'une entreprise, le porteur d'une obligation ne court pas le risque industriel de celle-ci puisque sa rémunération est contractuelle. Il sera remboursé avant les actionnaires en cas de faillite de l'entreprise. En contrepartie, il ne bénéficie pas des droits sociaux liés à l'action (droit au bénéfice et droit à la gestion de l'entreprise via le droit de vote).

 

Obligation à taux fixe : Obligation traditionnelle ouvrant droit au versement d'un intérêt fixe pour toute la durée de vie de l'emprunt, ainsi qu'au remboursement du capital à l'échéance. Les obligations à taux fixe s'échangent à de cours qui permettent un alignement de leurs rendements sur les taux en vigueur sur le marché. De ce fait, lorsque les taux montent le cours de l'obligation à taux fixe baisse pour ajuster l'intérêt servi sur les rendements dégagés par le marché. En cas de baisse de taux, on constate le phénomène inverse.

 

Obligation convertible en actions: Titre de créance représentant la part d’un emprunt émis par des sociétés privées, émis à un taux généralement fixe et inférieur à celui des obligations classiques, et qui confère à son détenteur un intérêt et une option (facultative) d’échanger les obligations par des actions nouvelles de l’émetteur, selon une parité préalablement fixée. L’OCA est négociable et peut être cotée en bourse.

 

Offre publique d'achat (OPA) : Procédure qui permet aux personnes physiques ou morales de faire connaître publiquement qu’elle se propose d’acquérir, contre rémunération en numéraire, les titres donnant accès au capital ou aux droits de vote d’une société inscrite à la cote. La procédure d'OPA se fait sous la surveillance des autorités de marché qui s'assurent du respect des principes de transparence, de bonne information et d'égalité de traitement des actionnaires.

 

Offre publique de vente (OPV) : Anciennement utilisée pour qualifier une introduction en bourse à prix ferme, l’OPV fait actuellement partie de la panoplie des offres publiques sur titres cotés. C’est la procédure qui permet à une personne physique ou morale de faire connaître publiquement qu’elle se propose de vendre les titres donnant accès au capital ou aux droits de vote d’une société inscrite à la cote.

 

Opération sur titres (OST) : Désigne tout événement qui intervient pendant la vie d’un titre et qui affecte les droits rattachés à ce titre. Sont notamment considérées comme opération sur titres : le paiement des dividendes, le paiement d’intérêts, le détachement d’un droit (de souscription ou d’attribution) et toute autre opération susceptible d’avoir une incidence sur le nombre de titres composant le capital de la société.

 

Ordre de bourse: Désigne l’instruction donnée par le client à son dépositaire ou à son intermédiaire d’acheter ou de vendre pour lui des valeurs mobilières. Pour son exécution, il doit comporter une série de mentions : la valeur, le prix, la quantité et la validité.
L’ordre de bourse peut être matérialisé par une fiche, adressé par routage électronique ou donné par téléphone. Quelque soit son moyen d’envoi, la société de bourse est tenue d’horodater tous les ordres de bourse reçus et de les présenter au marché avec diligence.

 

Organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) : On appelle organisme de placement collectif en valeur mobilière les sociétés ou fonds, principalement SICAV et FCP, dont l'activité consiste à gérer un portefeuille de titres financiers.

 

 P

 

Pension livrée :Appelée aussi réméré sur obligation, la pension livrée est un contrat par lequel un investisseur institutionnel ou une entreprise peut échanger, pour une durée déterminée, ses liquidités contre des titres financiers (réméré acheteur).

 

Prime d'émission : En matière obligataire, c'est la différence entre la valeur nominale d'un titre et son prix d'émission. La prime d'émission correspond au seul cas « émission est effectuée en dessous du pair ».

Dans le cas des actions, la prime d'émission correspond à la différence entre le prix d'émission d'une action nouvelle et sa valeur nominale, cette dernière ne pouvant être retenue comme base pour le calcul de la valeur de ces actions, faute d'intégrer les bénéfices réalisés depuis la création. La prime sert donc à rémunérer la différence entre la valeur réelle d'une société et la valeur nominale de ses actions.

 

Prime de remboursement : Différence entre le prix de remboursement et la valeur nominale d'une obligation.

 

Prise ferme: La prise ferme consiste pour tout intermédiaire financier à acheter directement à l'émetteur à un prix convenu la totalité ou une partie des titres objets de l'opération en vue de leur placement ultérieur auprès de clients. L’acquisition par l’intermédiaire fait l’objet d’un enregistrement auprès de la Bourse des valeurs.

 

Prix d'émission : Prix auquel sont vendues des valeurs mobilières au public ou aux souscripteurs (investisseurs). En matière obligataire, il est en général égal (émission au pair) ou inférieur (on parle alors de prime d'émission) à la valeur nominale de l'obligation. Pour les actions, le prix d'émission est supérieur au nominal. La différence constituant la prime d'émission.

 

 R

 

Radiation : C’est le retrait d’une valeur mobilière de la cote à l’initiative de l’émetteur ou à la demande de la Société Gestionnaire, en raison du non respect des conditions de séjour à la cote ou par manque de liquidité, ou à la demande du COSOB en cas de non respect des dispositions légales et réglementaires régissant les émetteurs. Dans tout les cas, la radiation d’un émetteur de la cote est obligatoirement précédée par le dépôt d’une offre publique de retrait par les actionnaires majoritaires.

 

Remboursement d'un emprunt in fine : Il s'agit d'un remboursement dans le cadre duquel le capital est remboursé in fine, c'est-à-dire en fin d'échéancier.

 

 S

 

Ségrégation des avoirs: Les teneurs de comptes, personnes morales émettrices et intermédiaires financiers habilités, sont tenus d’ouvrir des comptes courants de titres auprès du Dépositaire central. Pour chaque valeur, les teneurs de comptes habilités doivent obligatoirement ouvrir des comptes courants distincts pour leurs avoirs propres et les avoirs de leur clientèle.

 

SICAV : Les SICAV sont des sociétés anonymes dont le capital est variable. Elles émettent ou rachètent leurs actions à la demande des investisseurs à un prix de vente et de rachat qu'elles sont tenues de publier quotidiennement et qui correspond à la valeur de leurs actifs. Les SICAV monétaires de capitalisation offrent à leur actionnaire une rentabilité par appréciation quotidienne de la valeur liquidative proche de celle du marché monétaire. Selon l'objectif affiché par la SICAV, la progression de la valeur liquidative est plus ou moins régulière, une progression très régulière ne pouvant être obtenue qu'au détriment de la rentabilité. Il existe également des SICAV obligataires et des SICAV actions qui offrent au trésorier d'entreprise la possibilité d'acheter indirectement des obligations ou des actions sans avoir à suivre quotidiennement la gestion de ses lignes.

 

Souscripteur : Toute personne physique ou morale qui donne à un intermédiaire un ordre de souscription, d’acquisition ou de cession portant sur des titres, proposés dans le cadre d’une opération financière.

 

Sous système d’Ajustement : Cesystème permet de formaliser l’accord entre le teneur de compte conservateur qui a transmis un ordre et le négociateur habilité qui l’a exécuté.  

 

Sous système d’Appariement : Ce système permet de formaliser l’accord entre les deux parties à une opération sur titres contre espèces conclue de gré à gré.

 

Sous système de Dénouement : Ce système permet de contrôler la validité et la provision des mouvements des titres avec ou sans contrepartie espèces et de les transcrire sur les comptes titres administrés par le Dépositaire et, le cas échéant, sur les comptes espèces administrés par la Banque d’Algérie.

 

Suspens: Désigne toute opération réalisée en bourse et non dénouée dans le délai de place.

 

Syndicat de placement: Un groupe d’intermédiaires choisis par l’initiateur, chargé du placement des titres objet de l’opération financière envisagée. Un chef de file du syndicat de placement est désigné par l’initiateur parmi les intermédiaires choisis.

 

Système de Règlement et de Livraison : Ce système, géré par le Dépositaire, permet d’assurer le traitement de l’ensemble des opérations de règlement et de livraison concernant les transactions effectuées entre les Adhérents sur les titres admis aux opérations du système.

 

 T

 

Taux d'intérêt : D'une manière générale, le taux d'intérêt, ou loyer de l'argent, rémunère la renonciation à une consommation immédiate, donc le temps. Il permet donc de dissocier la décision de consommer de celle d'investir en permettant à l'individu de s'ajuster soit en levant des ressources supplémentaires soit en plaçant des ressources excédentaires. Dans le cas des titres de créance, le taux d'intérêt caractérise le taux de rémunération du prêteur, déterminé contractuellement. Cette rémunération peut provenir du coupon par le biais du taux nominal ou facial, mais aussi de la prime d'émission ou de remboursement.

 

Teneurs de comptes: Tout intermédiaire financier habilité et toute personne morale émettrice d’une des valeurs admises aux opérations du Dépositaire central.

 

 

 

 

 V

 

Valeur: La valeur actuelle, ou valeur d'un titre financier est la valeur actuelle des flux futurs espérés, actualisés au taux de rentabilité exigé par les investisseurs. La création de valeur est l'objectif de tout dirigeant d'entreprise. Cet objectif est atteint dès lors que les investissements de l'entreprise dégagent une rentabilité supérieure au taux de rentabilité exigé par ses apporteurs de capitaux.

 

Valeur boursière : Valeur d'une société obtenue en multipliant le cours de Bourse par le nombre d'actions en circulation.

 

Valeur mobilière: Titre financier négociable et fongible. Les deux grandes catégories des valeurs mobilières sont les titres de capital (actions) et les titres de créance (obligations). Sont en outre considérées comme valeurs mobilières assimilées, les fonds communs de placement, les parts de fonds de placements collectifs en titrisation et les parts d’organismes de placement en capital risque. Sont négociables sur un marché et émis par des entreprises publiques ou privées.